Prisca Mariam ZAMBLE, la fonceuse de la Marahoué …

J’ai l’honneur de recevoir today, comme GUEST PEOPLE, une femme africaine qui croit dur comme fer à l’émergence de l’Afrique dans les plus brefs délais. Suivons donc ensemble son parcours et sa description !!

  • Titulaire d’un bac C obtenu à Lemania High school Abidjan vallons, la Lady a intégré les classes préparatoires commerciales du prestigieux INP-HB de Yamoussoukro. Passionnée d’actuariat, elle y obtint en 2010 son diplôme d’ingénieure en assurances avec brio. Vu ce fabuleux parcours, elle déposa ses valises à GNA assurances puis rejoint AGF investment advisor, un cabinet de conseil en investissement, en février 2012. Et c’est fort de cette expérience que notre personnalité débarqua en France en 2013 pour suivre des études en finance de marché à l’INSEEC Paris.
PRISCA ZAMBLE

PRISCA ZAMBLE

Alors Prisca ZAMBLE, qui êtes-vous de façon succinct ?!

Merci pour cette opportunité que tu m’offres dans le but de parler de mes convictions pour l’Afrique.

  • Eh bien je dirais que je suis une femme qui a plein d’idées dans la tête, et qui est toujours prête à s’engager dans un projet quand je pense qu’il en vaut la peine. Je suis une fonceuse. Je me décris souvent comme une guerrière dans le sens où la vie est un champ de bataille et il faut être prêt à y faire face. Ma motivation première est qu’il faut que nous les jeunes, nous fassions mieux que nos aînés, en termes de créativité, de création de richesse, de mentalité et de qualité de vie sans oublier qu’il faut préparer nos cadets à faire mieux que nous. Je suis résolument pour une évolution, un développement qui profite à tous sinon à la majorité. Faire une carrière brillante dans une grande entreprise, en tant que salarié c’est bien, et je félicite tous les Africains, en particulier les Ivoiriens qui l’ont réussi. Mais je pense que ce qui est encore mieux, c’est de mettre à profit ces expertises pointues au service du pays en investissant dans le secteur privé. L’émergence, j’y crois de toutes mes forces. mais je crois encore plus à une émergence basée sur l’industrie, l’entrepreneuriat, la compétitivité et des moyens de financements variés et accessibles à tous. Mais pour cela, il faudra une réelle volonté de faire de grandes choses par nous-même et se mettre au travail pour y arriver.
  • En tant que femme, je voudrais aussi que les femmes aient des rêves, de grands rêves et qu’elles se donnent les moyens de les réaliser. Il faudrait qu’on arrête de vivre nos vies à travers celles de nos hommes, vivre une vie attentiste, de dépendance et de facilité. Nous sommes plus qu’un beau corps et un beau visage et il faut le revendiquer en travaillant.

Vous avez aimé, partagez et posez lui vos questions en commentaires !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s