LES TEMPS CHANGENT, AVANT C’ETAIT DIFFERENT mais AUJOURD’HUI C’EST ENCORE DIFFERENT

« Il n’y a pas de discussion entre la poule et le grain de mais » dit-on souvent en Afrique. Today, je fais du Guest post en rapport avec ce proverbe. Je reçois un jeune développeur et blogueur africain pétri de talent.  Je suis d’autant plus fier de lui fier puisque nous venons du même lycée. Je lui ai posé cette question : Quel est le pouvoir du jeune développeur africain francophone ? Découvrons ensemble son article sur le sujet…

Image sélectionnée par Koter Info

Image sélectionnée par Koter Info

Le Vieux : Ah oui, avant pour être un informaticien, il fallait être un crack en maths, un diplôme d’ingénieur et s’habiller 24/24 en costume cravate avec lunettes. A notre temps, pour concevoir une simple application, il faudrait passer des années lumières parce que nous étions très rares. Tu sais jeune homme, nous avons conçu tous les systèmes informatiques que vous avez aujourd’hui.

Le Jeune : Ah oui mais c’était avant, aujourd’hui c’est diffèrent, une seule peut concevoir tout un système. Un jeune peut ne pas avoir un diplôme d’ingénieur et puis concevoir un site web.

Le Vieux : Ah bon, c’est possible.

Le jeune : Oui

Le Vieux : tu as quel âge, toi ?

Le Jeune : j’ai juste 18 ans.

Le Vieux : Qu’est-ce que tu as déjà fait ?

Le Jeune : j’ai déjà conçu plusieurs systèmes informatiques qui fonctionnent dans plusieurs entreprises.

Le Vieux : Hummm, vous les jeunes d’aujourd’hui vous savez courir mais vous ne savez pas courir

Le jeune : je voulais te montrer une faille dans le système de paiement que tu as mis en place en 1999 ?

Le vieux : Non je ne crois pas, tu rigoles …

Le jeune : laisse-moi te montrer, il suffit que je mets une virgule ici dans l’url et puis Bam, voici toutes tes données confidentielles ici.

Le vieux: Vraiment vous les enfants, vous êtes forts.

Le Vieux : Mais dis-moi tu as quel diplôme ?

Le Jeune : je n’ai pas de diplôme.

Le Vieux : Mais comment vous faites tout ceci si on ne vous apprend pas tout ceci à l’école.

Le Jeune : Tout est différent maintenant tonton, le savoir est disponible pour celui qui cherche.

Le vieux : Je veux t’embaucher mais tu n’as pas de diplômes et puis tu es trop jeune.

Le Jeune : Ah bon. Ok.

Voilà en quelques mots, la dure réalité que beaucoup de jeunes informaticiens talentueux subissent en Afrique francophone. Il existe deux stéréotypes sur le marché de l’emploi :

  1. Celui lequel plus on est vieux, plus on est compétent par conséquent, plus on est jeune, moins est compétent
  2. Si on n’est pas ingénieur, on ne peut faire un travail professionnel

Talentueux ou pas, vous serez un jour confrontés à l’un de ces problèmes. Pendant que certains refusent d’offrir des chances à nos jeunes pour développer notre Afrique en apportant des idées nouvelles, ces jeunes sont recherchés par les entreprises internationales qui sont sur le marché. Ne soyons pas offusqués de voir que nos talents sont exportés. De plus en plus, plusieurs entreprises commencent à sous-traiter en matière de TIC avec des entreprises en Afrique. L’avantage avec les TICS c’est que la technologie qui marche en Afrique, fonctionne également en Europe, Asie, Amérique  etc. L’informatique est l’une des sciences qui s’exporte facilement.  Nous devons changer les règles que nous mettons en place dans le processus de recrutement de nos entreprises car il nous faut du sang plus jeune. Créons un système basé sur la compétence afin que seul les plus méritants et compétents puissent être à la bonne place pour faire avancer notre cher Afrique.

Merci d’avoir lu cet article. Veuillez laisser un commentaire si cet article vous a plu.

Kouamé Konan Onésiphore

Image de Urbanoptic.politicien.fr

Image de Urbanoptic.politicien.fr

http://www.scoop.it/t/koter-info-lln-wsl

Advertisements

6 commentaires sur “LES TEMPS CHANGENT, AVANT C’ETAIT DIFFERENT mais AUJOURD’HUI C’EST ENCORE DIFFERENT

  1. Bonjour à tous, merci pour votre attention à ce post. La force que les jeunes développeurs est principalement leur capacité à comprendre et pratiquer les dernières technologies plus facilement que les aînés. De plus, ils possèdent une passion pour leur métier. (Passion qui disparait avec le temps mais ceci fera l’objet d’un autre article, il y a un stéorotype selon lequel on peut pas etre développeur à 30 ans). Enfin les jeunes sont plus en contact avec les récentes technologies, ils sont plus aptes à innover et créer un grand impact sur le marché.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s